Sous la plume de Bernard Giraudeau, l’histoire d’amour de Jeanne et de son Ange nous prend aux tripes. Comme une bourrasque en pleine mer.

Jeanne vient de finir ses jours. Pierre, qu’elle surnommait affectueusement « son petit du petit », n’est pas arrivé à temps pour lui faire ses adieux. Mais il n’en conçoit pas de tristesse, sûr que la vieille femme est partie rejoindre son unique amour, Ange, décédé bien des années auparavant. Le jeune homme souhaite seulement enterrer Jeanne avec ce qui fut son trésor de son vivant : la lettre où Ange lui avouait son amour. Il part donc la chercher dans ce qui fut leur petite maison, près de la voie ferrée. Là s’accomplit le « voyage de la mémoire », le temps de se rappeler l’histoire d’amour de Jeanne la Rochelaise et d’Ange, le marin au long cours.

Découvrir l'extrait

Dans la petite maison préfa, Pierre chercha avec délicatesse une lettre qu’il trouva à sa place, prit le portrait et revint dans la cuisine. Il ...