Une victime qui décède sans un mot à l'arrière d'un taxi ?
Une bizarrerie qui ne plaît guère à Kurt Wallander...

Göran Alexandersson ? Un homme sans histoire, apprécié de tous ceux qui le connaissent. Dès lors, son décès soudain à l’arrière d’un taxi doit résulter d’une mort naturelle. Un AVC sans doute. Voilà ce à quoi songe Kurt Wallander, quand les résultats de l’autopsie tombent et le laissent sans voix : il ne peut s’agir que d’un suicide… ou d’un meurtre. Et les indices sont bien minces pour tenter de découvrir qui pouvait avoir intérêt à faire disparaître Alexandersson. Alors ? S’avouer battu n’est sûrement pas dans les habitudes du célèbre commissaire, qui traquera la vérité sans relâche.

Découvrir l'extrait

Il venait de claquer la portière quand le téléphone bourdonna dans l’habitacle. Il l’ignora. Quelqu’un d’autre s’en occuperait, il avait assez à...